Cécile Guth Jaeger

C’est en 1994 dans les cours de dessin des Beaux-Arts de Paris que je commence ma formation.

De 2002 à 2008, je m’initie à l’ébénisterie et à la sculpture aux ateliers de la cour Roland à Jouy-en-Josas.

A partir de 2010, ce sont les cours de dessins et de peinture dans les ateliers de la Vigne d’Etampes créés par Monsieur Philippe Lejeune. Y enseignent également Christoff Debusschere, Geneviève Decroix, Franck Senaud et Jacques Rohaut.

Monsieur Lejeune avait lui-même appris son art au Louvres avec sa mère tout d’abord, puis avec Maurice Denis dans les ateliers d’art sacré de la place Furstenberg, à Paris. Il profite ensuite des conseils de Georges Desvallière et devient l’élève de Jean Souverbie.

Monsieur Lejeune est décédé en 2014 et j’ai quitté l’Atelier de la Vigne.

Puis en mars 2015,  j’embarque à bord du Dixmude, un porte-hélicoptère de la Marine Nationale, pour une traversée de Toulon à Djibouti. Née à Rennes d’une famille maternelle originaire de l’île d’Ars  et ayant grandi en passant beaucoup de temps en Bretagne, ce fut une immersion dans le milieu maritime qui m’a enthousiasmée. A bord, nous avons beaucoup travaillé avec pour double objectif un don de tableaux pour décorer les coursives et cabènes de ce nouveau bâtiment et une vente de tableaux au profit des oeuvres sociales de la Marine (ADOSM).

S’en sont suivis ensuite plusieurs séjours en Colombie où j’ai découvert la forêt amazonienne et sa végétation luxuriante.

Aujourd’hui, je travaille  dans mon atelier ou en plein air  et je réalise des tableaux colorés, riches de mes multiples inspirations. Ce lieu permet aussi à mon style d’évoluer et si la figuration est toujours là, les techniques évoluent.